Les moyens de transport électrique individuels changent la mobilité urbaine

En attendant la mise en place de normes communes pour la commercialisation des petits engins de déplacement électrique et dans l’attente d’une réglementation claire de la part de la sécurité routière quant à leur circulation, il convient de parler de l’importante place prise par les monoroues, les skateboards et les scooters électriques en matière de mobilité urbaine. Puisque leur vente augmente et la tranche d’âge des utilisateurs s’entend vers les quadras et les seniors, il y a donc un marché de la mobilité urbaine au Salon Autonomy à Paris.

Pourquoi les trottinettes électriques sont devenues tendances ?

Fini les temps des grosses berlines de 20L/100 et des motos de grosses cylindrées qui crèvent le tympan. La prise de conscience en matière d’économie d’énergie et de la préservation de l’environnement a incités le grand public surtout les éco responsables à adopter les moyens de déplacement électrique. Ces engins sont économiques, silencieux et plus sûrs, non polluants puisqu’il n’y a pas de rejet de gaz carboniques dans l’atmosphère.

Les mérites des segways, des one wheel, des trottinettes électriques et classiques, ainsi que les autres variantes des hoverboards électriques vont au-delà des avantages du couple économie-écologie. Ces moyens de transport de nouvelle génération sont moins encombrants et permettent d’éviter les embouteillages. Ces trottinettes électriques sont autonomes et elles peuvent être combinées avec la marche à pied et au transport en commun pour parfaire la journée d’un responsable d’entreprise de 40 ans ou d’une jeune lycéenne de 15 ans.

Qui sont les utilisateurs des petits moyens de déplacement électriques ?

Avant, les personnes âgées de 70 ans utilisaient leurs scooters électriques pour se rendre à leur contrôle médical régulier tandis que les ados rebelles se donnaient à fonds à coup de sueurs et de sang pour s’amuser avec les skates sur le bitume. Actuellement, les tous ces gadgets électriques sont devenus des outils fonctionnels. Femmes, enfants, jeunes, vieux, tout le monde s’y met. Les trottinettes et les skateboards sont des must have, ils entrent désormais dans une nouvelle lifestyle selon Grégoire Hénin, de Micro System France.

Lucia, esthéticienne de 30 ans, parle de sa préférence pour la trottinette pour adulte qu’elle a adoptée depuis plus de deux ans. Elle a eu un coup de foudre en voyant le modèle dans le catalogue d’un magasin en ligne. Celle-ci lui a permis de faire en 10 mn un trajet qui lui a fallu auparavant 35 minutes. De plus, en adoptant sa trottinette, elle a pu mettre entièrement à la disposition de sa clientèle les 4 places de stationnement qu’elle a obtenues de la mairie. Marc quant à lui préfère l’hoverboard à deux roues. Maxime, ancien coureur cycliste amateur, lui, chevauche son vélo électrique pour se rendre au domicile de ses clients. À 65 ans, il continue à exercer ses travaux de plombier.

Quel choix peut-on faire entre les moyens de transport électriques individuels ?

Tous les goûts sont permis d’autant plus que les modèles sont nombreux. Les critères de choix qui conditionnent la préférence des consommateurs entre les engins de même modèle sont : le prix, le design, la vitesse et l’autonomie. Quant au choix entre les modèles différents (monoroues, skateboard, leafboard, hoverboard, trottinettes, etc.), les critères sont : la maniabilité, la facilité de conduite, le poids et le prix. À 1000 € en moyenne par machine, la vente de ses engins a augmenté de façon considérable depuis 2014. Pour 2016, au moins 5 000 trottinettes seront vendu d’ici la fin de l’année !

Source : www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FERMER
CLOSE