Idées reçues sur les trottinettes électriques et les gyropodes !

Certains pays comme la Grande-Bretagne s’opposent sur l’utilisation des gyropodes et trottinettes électriques sur la voie publique. La raison à cette opposition vient souvent des fausses idées reçues ainsi que les nombreuses critiques négatives postées sur Internet. Pourtant, les caractéristiques des monocycles électriques offrent à l’utilisateur des avantages évidents pour les déplacements quotidiens.Il est temps de rectifier ces fausses idées erronées sur les monocycles électriques tels que le gyropode et trottinette electrique.

Les trottinettes électriques, les gyropodes et les activités physiques

 

Certaines personnes pensent que l’utilisation des véhicules électriques unipersonnels est réservée à des fainéants. Cependant, la plupart des utilisateurs des monocycles électriques s’en servent pour aller au travail. Et selon une étude faite par l’INSEE en 2001, la durée du trajet entre le domicile et le lieu de travail est de 34 minutes en Île-de-France et 19 minutes en province, pour un trajet moyen similaire de 11 kilomètres.

Pourtant, en roulant sur une trottinette électrique ou un gyropode, la durée d’un parcours de 10 kilomètre est de 40 minutes. Certes, la pratique de la roue engendre une activité physique moindre que la marche, la course à pied ou le vélo toutefois, pour le même trajet, marcher demanderait deux heures, ce qui est bien trop long.

En termes d’effort physique, rouler avec une trottinette même à assistance nécessite un patinage au pied, musclant ainsi les jambes tout en faisant travailler le cœur. De plus,  la roue électrique demande concentration de chaque instant, gainage, travail des jambes afin de maintenir équilibre et stabilité. Autant d’efforts physiques a priori invisibles mais dans tous les cas rouler sur une patinette électrique adulte ou un gyropode permet de faire des efforts physiques par rapport aux transports communs ou aux voitures personnelles.

Rouler sur une trottinette électrique ou un gyropode : danger de la route et des trottoirs ?

 

Une autre idée fausse sur l’utilisation des trottinettes électriques et les gyropodes concerne les dangereux délinquants de la route et des trottoirs. Pourtant, l’utilisation de ces véhicules électriques unipersonnels nécessite une grande concentration et beaucoup de prudence. De plus, tout comme les piétons, les utilisateurs de ces engins payent de sa personne en cas de chute. Certes, parmi les utilisateurs de trottinettes et de gyropodes, certains ont un comportement limité, mais les piétons quant à eux ne devraient pas oublier que leur principal ennemi, c’est eux-mêmes.

Les autres facteurs empêchant l’utilisation des trottinettes électriques et les gyropodes

 

Certaines personnes pensent que l’utilisation des véhicules électriques est réservée uniquement aux geeks et élitiste. Pourtant, le facteur clé de cette fausse idée est peut-être le prix car il n’est pas toujours à la portée de tout le monde. Certes, les dépenses sont plus élevées par rapport à la marche à pied, cependant il faut mettre cet investissement en vue et le comparer aux dépenses engendrées par l’usage d’un véhicule au quotidien.En effet, par rapport au coût d’une assurance automobile, celui des carburants et les frais de stationnement, une telle dépense était amortie en un an.

hoverboard

Une pensée sur “Idées reçues sur les trottinettes électriques et les gyropodes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *