Amateur de sport de glisse, pourquoi ne pas s’adonner au plaisir du wakeboard ?

Pour faire le plein de sensations fortes en été, le wakeboard est le sport idéal. Connu sous le nom de skurf, le wakeboard est issu de la volonté de surfeurs Californiens qui souhaitaient prolonger le ride en l’absence de vagues. Au fil du temps, la conception des planches a évolué, qui contribue par la même occasion à faire connaitre ce sport.

Mais qu’est-ce que le wakeboard ?

Le wakeboard est une discipline très en vogue. Il allie les techniques du ski nautique avec le surf, ou encore le skateboard. Pour prendre un maximum de vitesse et pouvoir glisser sur l’eau à son aise, il faut le pratiquer sur une vaste étendue d’eau, à l’aide de la traction d’un bateau à moteur. Les adeptes profitent des vagues et du vent sur les océans et les mers afin d’avoir plus de sensations fortes liées à la glisse. C’est aussi une occasion d’effectuer des figures semblables à celles du surf, mais avec beaucoup plus de puissance et de vitesse.

Depuis quelques années, le wakeboard a vite dépassé le traditionnel ski nautique, de par son côté fun et les sensations fortes qu’il procure. En effet, la pratique du wakeboard reste attrayante, que ce soit avec un gros bateau, un yacht ou encore un scooter de mer.

Quels matériels faut-il avoir pour la pratique du wakeboard ?

Comme pour tous les sports nautiques, pour pratiquer le wakeboard, le port d’un gilet de sauvetage est nécessaire. Ensuite, vous avez besoin d’une planche de wake, des chausses et une combinaison. On propose aujourd’hui des planches de plus en plus légères avec des matériaux appelés « fusion core » ou « nid d’abeille ». Les chausses sont utiles pour bien se maintenir sur la planche.

Bien choisir son wakeboard : les paramètres à prendre en compte

La règle numéro 1 du wakeboard est de bien choisir vos matériels. Pour ce qui est des chausses, vous avez le choix entre les chausses ouvertes, fermées, à scratch ou à lacet. A vous de voir ce qui correspond à vos besoins, cependant, il est conseillé de prendre une à deux tailles supérieures à la tienne.

Il est également important de rider avec une planche adaptée à votre taille et à votre poids. Votre choix doit se faire en fonction du style mais surtout de la vague. Cela vous permet d’optimiser vos performances. Ainsi pour les rideurs, la taille des planches varie de 134 à 144 cm. Quant aux rideuses, la taille varie de 126 à 134 cm. Pour les enfants de 7 à 12 ans, la taille varie de 115 à 125 cm, quant aux adolescents de 12 à 16 ans, c’est entre 125 à 134 cm.

  • Le type de la planche :

On peut distinguer trois types de planches, à savoir :

  • Le Flex est utilisé en câble. Ce type de planche est conseillé pour les niveaux intermédiaire à expert.
  • L’hybride est utilisé aussi bien en câble qu’en bateau. Il reste donc polyvalent. Il est recommandé pour les novices à expert.
  • Le bateau, comme son nom l’indique, est utilisé en bateau. Il est adapté pour les débutants, mais peut être aussi utilisé par les experts.

 

Les autres critères à prendre en compte pour bien choisir son wakeboard

Hormis la marque, la couleur ou encore le graphisme, il existe d’autres paramètres à ne pas négliger pour bien choisir un wakeboard.

  • Le rocker :

Le rocker est le cambre de la planche, c’est-à-dire la courbe que dessine la planche entre l’avant et l’arrière, vu de profil. On peut distinguer deux principaux types de rockers, à savoir : le rocker continu ou le rocker 3 niveaux. Le premier est utilisé pour les planches de câbles. Ainsi, le rocker continu permet d’avoir un maximum de vitesse, mais aussi de faciliter les réceptions des airs. Quant au rocker 3 niveaux, il est utilisé sur les planches pour bateau. Comme il pousse plus d’eau, le rocker 3 niveaux rend la planche moins rapide. Toutefois, il permet de passer facilement les vagues générées par le bateau et, pour envoyer de gros airs, il offre un pop beaucoup plus puissant, et donc d’altitude au-dessus de la vague.

  • Les channels :

Les channels se trouvent sous la planche, en général au centre de celle-ci. Ils permettent de favoriser l’écoulement de l’eau, ainsi vous aurez une sensation de glisse plus propre et plus franche. Lorsqu’ils sont plus ou moins prononcés, les channels peuvent servir aussi sur les modules afin de se caler sur les slides. Et lorsque vous ridez, les channels peuvent également prendre le rôle des ailerons afin de stabiliser la board.

  • Les ailerons :

Il existe différentes tailles d’ailerons agissant différemment suivant leur surface. Toutefois, il est bon de savoir que l’augmentation de la surface de l’aileron permet d’accroitre l’accroche de la planche. Ainsi, pour commencer, il est conseillé de choisir des ailerons pour modules car ils sont très généralistes. En revanche, les ailerons allongés vous offrent une sensation souple lorsque vous ridez à plat. Ils résistent mieux sur les rails et les kickers.

  • Les rails :

Les rails se trouvent sur le côté de la planche. Ainsi, plus les rails sont pointus et vifs, plus vous aurez une accroche franche. En revanche, il est préférable de choisir des rails plus arrondis au niveau du centre si vous choisissez une planche destinée aux modules. Cela vous permet d’éviter que cela accroche sur les aspérités du module.

  • La semelle :

La semelle est la base de la planche et son revêtement. On peut distinguer trois types de semelle, à savoir :

  • La PBT qui est une semelle très lisse. Elle est idéale pour mettre en valeur les graphiques. Elle donne également plus d’adhérence sur l’eau.
  • La P-Tex est idéale pour les adeptes de sliders et de rails. Elle est conçue avec un matériau plus durable.
  • L’Uréthane permet d’avoir des rails plus souples et plus résistants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FERMER
CLOSE